Espagne

Sur la route de Barcelone

Gerone

L’ouverture des frontières vers l’Espagne est pour bientôt. Le Coronavirus est toujours bien présent, donc les voyages en avion ne seront pas pour tout de suite.. C’est l’occasion de prévoir un petit road trip en Espagne !
Je te présente cet itinéraire que j’ai testé il y a quelques années.
En vacance chez de la famille dans l’Aude, j’en ai profité pour descendre un peu plus au sud.
N’étant qu’à un peu plus d’une heure de la frontière espagnole c’est l’occasion rêvée.
En fonction de la période où tu envisages cette escapade, prends en compte les potentiels bouchons… Début juillet et en semaine nous étions plutôt tranquilles.
La première journée était consacrée aux villes de Figueras et Gérone, sur la route de Barcelone.
La journée suivante à la visite de Barcelone même.
J’ai réalisé une petite road map pour que tu te rendes compte du trajet.

Figueras

Nous sommes parti tôt de Narbonne, pour arriver à l’ouverture du musée Dali de Figueras.
Il est construit dans l’ancien Théâtre Municipal, détruit à la fin de la guerre civile. Sur ses ruines, Dalí décida de construire son musée.
Tu peux prévoir ta visite en achetant préalablement ton ticket d’entrée. Personnellement nous l’avons pris en ligne au dernier moment, ce qui nous a évité une queue énorme jusqu’au guichet !
Le musée est très populaire chez les espagnols comme chez les français, donc il y a du monde. Prévois les files d’attente dans l’organisation de ta journée.

Extérieur du musée Dali
Extérieur du musée Dali
Ancien Théâtre Municipal, désormais extérieur du musée Dali

Une fois entré dans le musée tu vas être surpris ! Tu passes dans un monde complètement surréaliste, très représentatif du style artistique de Dali. Que l’on aime ou pas ses oeuvres, on doit reconnaitre que ca ne ressemble à rien d’autre !
Le loufoque est le mot d’ordre. Tout y est plus extravagant qu’original. Au fur et à mesure des salles d’exposition on suit l’évolution artistique de Dali, de ses premières créations aux oeuvres de sa fin de vie.
La totalité du musée a été conçu et pensé par l’artiste, rien n’a été rajouté. C’est une oeuvre à part entière. De son architecture exceptionnelle à ses expositions. Une véritable mise en abime d’oeuvres dans son oeuvre. 

Cour intérieur du musée Dali

Nous avons passé la matinée à visiter le musée. En sortant, nous avons découvert une ville beaucoup plus animée qu’à notre arrivée. Quant aux files d’attentes, elles aussi étaient bien plus chargées ! Je vous conseille donc de prévoir la visite assez tôt.
La voiture étant garée dans un parking payant, sous le musée (voulant optimiser notre temps) nous ne nous sommes pas attardés dans la ville. Je ne peux donc pas vous conseiller sur d’autres visites à y faire. 

Photos de Dali
Photos de Dali

Gérone


Nous avons repris la route en direction de Gérone. L’appétit commençant à grandir, la première chose que nous avons faite une fois sur place était de manger. Souhaitant ne perdre qu’un minimum de temps, nous avons déjeuné sur le pouce. Notre choix s’est porté sur le restaurant « Nibbleway ». La cuisine n’était pas typique mais c’était très bon ! On savait qu’on aurait l’occasion de déguster des mets espagnole à Barcelone.

L’après-midi fut consacré à flâner dans Gérone. Petite ville regorgeant de charme.
Nous avons traversé la vieille ville et ses petites ruelles, pour rejoindre la Cathédrale qui surplombe la ville.
Construite sur plus de quatre siècles, plusieurs styles architecturaux s’y confondent, notamment de la Renaissance et du style roman. 

Nous sommes redescendus en traversant les Jardins dels Alemanys. Je te recommande cette balade, c’est très reposant. Ombragé par ses multiples arbres, on y retrouve une sensation de fraicheur qui manque un petit peu au mois de Juillet…
Attention ça grimpe un peu, mais la vue vaut le détour !

Dès ton arrivée tu ne louperas pas la beauté des maisons longeant le Riu Onyar. Ca me fait penser à l’Italie
En fonction de la météo les façades se reflètent sur l’eau, c’est magnifique.
Nous avons une dernière fois profité de la vue de la belle Gérone avant de reprendre la route.
La journée touchant à sa fin, nous avons rejoint le centre ville de Barcelone où se situait notre hôtel. Nous n’avions hélas pas de parking, c’est pourquoi nous ne sommes restés qu’une nuit à Barcelone. Trouver un parking n’est pas chose simple, et les tarifs peuvent être vite très élevés. Donc partir en voiture c’est bien, mais il faut bien anticiper tous les coûts !

Je vais consacrer un article tout spécialement pour Barcelone. La ville est tellement riche et intéressante, je lui dois bien ca ! 
L’article devrait paraître sous peu, donc reste connecté !
Je viens d’ailleurs de mettre en place un abonnement à mon Blog si tu ne veux rien louper.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire